“ Lancez-vous…ça vaut le coup!”

“ La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé.”  » (Socrate)

Une étude récente (sondage wikicréa 2018) montre que près d’un français sur 2 aspire à devenir son propre patron! Et pour autant ceux qui sautent le pas en passant de l’idée à l’action ne représentent qu’à peine plus d’1%.

Entreprendre est un véritable saut dans l’inconnu, incroyablement excitant côté pile mais aussi effrayant côté face; ainsi le désir de l’élan doit être plus fort que la peur d’échouer. En même temps, il est crucial de réaliser que l’échec fait partie du jeu. Il n’y a pas de «jeu» où la victoire est possible à 100% et encore moins au démarrage d’une aventure entrepreneuriale.

La bonne nouvelle est qu’on peut apprivoiser sa peur et vivre avec en restant concentré sur ses objectifs et la passion qui nous anime. Une fois reconnue et acceptée la peur de l’échec est une étape fondatrice pour aller de l’avant.

Voici 4 conseils pour aider à surmonter la peur de l’échec et se lancer:

 

1# Redéfinir ce que signifie l’échec

Le mot « échec » reste souvent associé dans l’esprit collectif comme quelque chose de négatif. Pour autant si l’on regarde attentivement le parcours de nombreux entrepreneurs à succès, on découvre que, dans la plupart des cas, leur parcours est semé de nombreux échecs avant qu’ils ne réussissent eux-mêmes.  

L’échec n’est pas le contraire du succès. C’est une partie du succès. Un échec n’est rien d’autre qu’un résultat que nous ne voulons pas. Il n’est ni bon ni mauvais, c’est juste un retour d’expérience à un moment T.

Au fur et à mesure, en tirant les enseignements de ces retours d’expériences, l’entrepreneur finira par apprendre précisément les leçons dont il a besoin pour réussir.

 

2# Sortir de sa zone de confort

Un moyen efficace de surmonter la peur de l’échec est de continuer à agir et de rester concentré uniquement sur l’action.

La peur est une émotion forte qui se manifeste souvent lorsque nous faisons des choses que nous n’avons jamais faites auparavant. Lorsqu’on essaie quelque chose de nouveau, on quitte sa zone de confort pour entrer dans l’inconnu. Ainsi, pour éviter d’y retourner à chaque fois que l’on ressent de la peur, il faut être capable de la reconnaître et de l’accepter totalement, puis se féliciter d’avoir le courage de vivre une nouvelle expérience encore inconnue.

 

3# Adopter la stratégie des « petits pas » et compter les succès

Une autre stratégie est de commencer petit. Définir des objectifs réalistes et atteignables, récolter les premiers résultats positifs. Poursuivre méthodiquement sur cette lancée en faisant un peu plus de « petits pas » chaque jour. Cette approche prudente se révèle gagnante dans la durée.

Le succès engendre le succès. Cet élan positif initie la dynamique et c’est ce qui aidera à créer les plus grands succès plus tard.

 

4# Avoir la « positive attitude » et la cultiver

Un dernier point important pour surmonter la crainte de l’échec en tant qu’entrepreneur qui se lance est d’avoir une attitude positive et de la cultiver en toutes circonstances. En qualité de dirigeant, il doit rester concentré sur sa vision qui lui permettra d’orienter les actions et les prises de décisions. Il doit s’attendre à passer des périodes difficiles où il ne faudra pas trembler à la moindre secousse et c’est le prix à payer pour traverser ces moments avec succès. Son équipe se tournera vers lui pour l’encourager et il ne devra donc jamais manquer d’optimiste.

 

Enfin pour se lancer, l’entrepreneur doit avoir confiance et se faire confiance pour avancer, croire en lui et prendre des risques! Demain est un inconnu et il faut pouvoir l’embrasser totalement. Le temps est limité et chaque jour est un cadeau, alors ne le gaspillons pas! Il faut y aller et surtout… ne pas avoir peur d’échouer!