Pourquoi nourrir sa culture d’entreprise, c’est mieux ?

enfant batit une tour de lego

La culture d’entreprise existe depuis que les entreprises existent, ça va de soi. Mais le sujet a vraiment commencé à prendre la place dans les conversations depuis une vingtaine d’années et frôle souvent ces derniers temps l’écueil du “buzzword”. Alors, pourquoi nourrir intelligemment sa culture d’entreprise ? Est-ce qu’il suffit de mettre un baby-foot dans la salle de repos, des phrases inspirantes sur les murs et faire l’apéro tous les jeudis soir pour obtenir une culture solide ?

Une bonne culture d’entreprise repose sur les valeurs de cette entreprise

La culture d’une entreprise reflète ses propres valeurs fondamentales dans tous les aspects. Depuis les processus de travail jusqu’aux prises de parole internes et externes, en passant par la façon d’interagir avec les collaborateurs et les clients. Et si la culture et les valeurs ne collent pas, c’est qu’il y a un petit souci qu’aucun designer d’intérieur ne pourra régler avec un bel open space dernier cri. Dans ce cas nul besoin d’aller chercher bien loin, peut être que les grandes valeurs choisies par l’entreprise en question sont juste une liste de concepts et de valeurs à la mode qui ne lui correspondent pas forcément. Il est temps si c’est votre cas de vous pencher sur “qui vous êtes” comme entreprise et votre raison d’être.

Ce que vous êtes à l’intérieur se voit de l’extérieur

Les modes de fonctionnement, les process de travail, la façon dont le management et les collaborateurs interagissent et la façon dont les employés échangent avec l’extérieur contribuent à dégager une image qui définit une culture d’entreprise, qu’on le veuille ou non. En d’autres termes : la culture organisationnelle fait partie de la culture d’entreprise, elle participe à bâtir l’image de l’entreprise et la façon dont elle est perçue par tous. Si c’est beau dedans, c’est beau dehors, tout le monde est gagnant.

Une culture solide fait des employés des ambassadeurs

Plus que ça même : des défenseurs. Les salariés veulent souvent plus que juste un salaire et des avantages sociaux, ils souhaitent avoir le sentiment de faire partie de quelque chose de plus grand qu’eux, de porter des projets qui ont du sens à minima pour l’entreprise, de sentir qu’ils sont utiles. Par exemple, le simple fait de reconnaître le travail bien fait, féliciter les succès et donner le crédit aux employés permet de faire d’eux les plus fervents défenseurs de leur entreprise.

Garder les talents dans la maison

Si on demande à un talent ce qui le fait rester dans une entreprise, la réponse bien souvent fait mention de la culture et de l’humain. Faire partie d’une communauté plutôt que se sentir comme un simple élément, c’est un critère majeur dans des choix de suite de carrière pour les employés. D’ailleurs une culture d’entreprise cohérente permettra aussi d’attirer des candidats aux valeurs similaires qui viendront eux-mêmes renforcer ladite culture. Les cercles vertueux, on aime ça.

Bien-être et performance : le Graal d’une entreprise

On ne compte plus les études et les rapports qui font mention de cette vérité : la culture d’une organisation a un impact sur la performance et le bien-être. Sans vouloir enfoncer des portes ouvertes, il n’est jamais mauvais de rappeler que centrer la culture sur l’humain plutôt que la performance à tout prix ne peut qu’apporter du positif à l’entreprise.

La liste des effets positifs d’une culture centrée sur l’humain est longue. En tête des bénéfices directs pour l‘entreprise : meilleures performances et réduction du turnover. Depuis les GAFA et la culture Silicon Valley, de plus en plus de startups se bâtissent avec pour inspiration les valeurs et les pratiques des plus grands du milieu. Beaucoup de ces nouvelles façons de faire à la confluence de la culture digitale et de celle des millenials sont bonnes à prendre. Cela dit dans de nombreux cas la frontière entre vie personnelle et vie professionnelle devient très floue et pose une vraie question de limites.