Passer de l’idée à sa réalisation, cap ou pas cap ?

Avoir des idées, c’est donné à tout le monde, mais passer à leur réalisation, c’est une autre affaire. D’une part parce que toutes les idées ne sont pas des bonnes idées, d’autre part parce que, rendons-nous à l’évidence, quand il s’agit d’entreprendre, nous sommes souvent nos propres pires ennemis. Manque de confiance en soi, procrastination, apéros avec les potes, vie de famille ou tout simplement manque de visibilité sur le projet… Les raisons pour ne pas se jeter à l’eau sont nombreuses et variées. Ce ne sont pas de mauvaises raisons, mais il y a toujours moyen de les dépasser, voilà comment.

C’est quoi, le but ?

Avant même de se poser la question “comment faire”, demandons-nous plutôt “pourquoi le faire”. Que votre idée consiste à lancer une startup ou simplement vous mettre à la guitare, si la démarche ne porte aucun sens pour vous personnellement, il vous sera difficile de porter un projet clair et de mener sa réalisation à terme. Écrire un livre, pourquoi pas, mais si c’est seulement pour tenter de devenir le prochain Nicholas Sparks, le projet manquera probablement un peu trop de sens personnel pour être mené à bien.

Croire en soi

Ce titre de paragraphe pourrait être une description de photo d’inspiration sur Instagram, mais allons un peu au fond du sujet. Il sera difficile de passer à l’action si vous ne vous en sentez pas capable et si vous n’êtes pas prêt à assumer les conséquences de vos décisions. Croire en son projet c’est être capable de porter la responsabilité de son évolution, des choix faits dans son cadre et de leurs conséquences.

Penser moins, agir plus

Il y a toujours cette zone très confortable à la limite entre le monde des idées et celui de leur réalisation : celle où on se complaît à réfléchir à son projet fictif. Passer des jours, des mois, voire des années à tourner et retourner ses idées dans sa tête, les écrire sur un cahier ou en parler aux copains n’a jamais été productif, dans le cas contraire ça se saurait. Il arrive toujours le moment où une idée finit par mourir si elle n’est pas tentée. Dans certains cas c’est bénéfique, l’idée était probablement mauvaise au départ, mais dans beaucoup d’autres ces idées pourraient devenir de beaux projets, que ce soit à une échelle personnelle ou bien plus grande.

Attentes VS Réalité

Un bon moyen d’éprouver la viabilité d’une idée dans un premier temps, c’est de mesurer la hauteur de ce que vous attendez de cette idée et sa faisabilité à première vue. Écrire un livre, pourquoi pas : si c’est pour soi-même, l’enjeu est atteignable à condition par exemple d’en avoir le temps et de savoir écrire. Si c’est pour toucher un sujet universel et une audience plus large, il faut s’assurer que le contenu du livre en question en ait le potentiel. La question est valable dans le cas de la création d’un produit ou service, mais aussi si vous décidez de vous mettre au piano ou vous lancer en freelance.

Déjà vu, déjà fait

La plupart du temps, quelle que soit l’idée, quelqu’un est déjà passé par là avant, que ce soit pour un projet similaire comme se lancer à son compte, ou une idée bien singulière comme lancer un nouveau service. Ces personnes sont une mine d’information et de réassurance. Souvent, discuter avec une personne qui est déjà passée par des étapes similaires à celles que vous envisagez de franchir peut être un moment décisif pour vous aider à sauter le pas. Alors c’est le moment de sortir de sa coquille et d’aller rencontrer ces personnes.

N’essayez pas de bâtir une cathédrale en deux jours

Ça y est on se lance ? Bravo ! Alors dernier conseil. On les a tous rencontrées, ces personnes qui veulent changer le monde, lancer le prochain magazine super tendance ou la prochaine startup qui brillera avec les autres licornes. La réalité, c’est que partir avec l’idée de faire des étincelles dès les débuts du projet, c’est foncer droit dans un mur. Les projets qui vont loin partent avec des fondations solides et démarrent avec des ambitions simples, notamment en termes d’échelle. Si vous montez une startup, concentrez-vous sur une offre simple, claire et solide. Jouer de la guitare, OK, mais évitez de vous attaquer dès le départ à du John Butler Trio, vous voyez ou on veut en venir ?